Giardino Torre

L’amour pour sa propre terre

Giardino Torre

C’est un ancien verger royal avec une ferme à colombages, écrin d’agro-biodiversité, c’est un lieu précieux pour la valeur historique et pour les raretés botaniques qu’il abrite.

Situé aux bords nord-est de la forêt, entre le vallon de Miano et Capodichino, il reste le seul témoignage de jardin productif parmi tous les sites bourboniens qui, en plus d’être des lieux de loisirs et de jouissance, devaient s’entretenir et générer du profit. Probablement préexistant à la fondation du site royal, on cultive encore aujourd’hui des fruits et légumes.

Les primeurs et les fruits les plus prisés étaient réservés à la cantine royale.

On cultivait, en outre, de nombreuses variétés de fleurs également réservées à la Reggia, en effet au jardin il y avait une pépinière (fruitière de bas) au service de la forêt.

 

L’ensemble se compose de plusieurs zones:

Giardino della Fruttiera

Le Giardino Torre, conserve encore aujourd’hui d’anciens cultivars comme la mandarine qui est arrivée à Naples, sur les sites royaux vers 1830 et que plus tard, en l’observant en fruit, le botaniste Michele Tenore a identifié comme une espèce nouvelle, en lui donnant au nom scientifique de Citrus deliciosa. Et encore d’anciens cultivars de poires comme "Mastantuono" et "Spadona", prunes "Regina Claudia" et cerises "O Monte", "Giulia", "Malizia", rangées de néfliers, figues, grenades, abricots, mûriers, sorbiers et kaki. Les agrumes sont également très nombreux, y compris les mandarines, les oranges, les citrons et les cultivars inhabituels tels que le citron "Mano di Bouddha" et le "Limone caviale". Au centre de la fruitière se trouve une grande fontaine en marbre, qui abritait autrefois le groupe sculptural aujourd’hui situé dans la Fontana del Belvedere du Real Bosco, ombragée par l’un des plus grands arbres de camphre d’Italie.

Giardino dei Fiori

De la Fruttiera on accède au premier jardin secret. C’est la partie la plus précieuse du complexe, tant pour les appareils architecturaux que pour la collection de camélias du XIXe siècle. Ce petit jardin est enrichi par deux fontaines, une muraille avec une capasanta et l’autre circulaire qui sert de toile de fond à une exèdre avec des poiriers en espalier. Important est la présence de semences et d’ananassiers qui étaient utilisés pour la culture d’espèces exotiques.

Giardino della Purpignera

En traversant l’exèdre du Giardino dei Fiori, on accède à la Purpignera, du français pépinière qui signifie pépinière. Cet espace, où l’on cultive principalement des légumes, se caractérise par des agrumes élevés en espaliers et par des ananassiers.

Une expérience royale

tutti i diritti riservati - deliziereali.it ©2022